L’ascension du Mont Ventoux par Guy et son SKYDE

C’est toujours un plaisir de lire des messages de nos clients et leurs aventures sur leur velo SKYDE.
Aujourd’hui il s’agit de Guy qui nous fait part de son expérience sur cette ascension mythique qu’est le Mont Ventoux :
 » Comme je te l’avais dit en Juillet, je projetais l’ascension du Ventoux début Septembre.
A 67ans, après avoir repris le vélo depuis un peu plus d’un an je me suis attaqué à mon premier col.
Monté le 8 Sept par Bédoin avec une météo idéale, conforme aux prévisions: 20 degrès et pratiquement pas de vent. J’aime les grimpettes, mais je n’ai jamais affronté 21 km de montée continue! Les 5 premiers km sont plus casse-pattes que prévu,  j’ai un peu de mal a trouver mon souffle. Après le virage de St Estève où il est de tradition de dire que « les choses sérieuses commencent », je la joue modeste: 42×32 puis 42×36. Je pose pied à terre 30s pour boire confortablement à trois reprises. Arrivé au chalet Reynard, je sais que le plus dur est derrière moi, ciel bleu, pas de vent, encore 6 km (42×28 et 42×32) avec les deux derniers à 10%. C’est déja le sommet, 1909 mètres: 1heure 55. J’espérais un peu moins, mais je suis sous les 2h, je suis heureux.

Et le vélo me diras-tu. Et bien il a montré toute sa polyvalence. Pour un Gravel qui n’est pas conçu pour ça il s’est montré bon grimpeur. Je n’ai fait que de la route pour me préparer, des sorties de 70 à 85 km avec le plus de D+ possible. Je suis parfaitement posé sur le vélo, aucune gène ni aucune douleur.
Enfin, pour ceux qui se posent là question du mono plateau. J’ai un 42 dents avec une cassette 11-36. Pour les gros rouleurs, 42×11 c’est trop juste.Pour ceux qui roulent entre 25 et 35 km/h sur le plat, comme c’est mon cas, pas de problème, on roule sans soucis jusqu’à 40-45. En descente, difficile de pédaler au-delà de 47-48. Pour monter, je ne me suis jamais mis en danseuse, sauf pour les derniers mètres. En 42×36 soit 2,50m on avale du 10% sur la selle.
La seule chose que je vais changer pour ma prochaine ascension, ce sont les roues. Je monterai des jantes carbone plus légères en pneus de 28 (voir 25).
Ton cadre est vraiment génial, à l’aise partout, je crois que le Ventoux en est la preuve ! J’espère monter en 1h 45 la prochaine fois !Je te tiens au courant… »

Complément d’information :
« Je rentre d’une petite sortie sur mes petite routes transformées en chemins de terre par la récolte du maïs et encore une fois j’apprécie les pneus de 32 et le freinage hydro. Je voulais te donner des compléments d’infos perso sur le SRAM force. Je sais que beaucoup de routiers n’apprécient pas le look des cocottes de freins hydros. Il est vrai que cette grosse cheminée n’est pas très jolie, mais quel confort ! En descente où les mains sont bien calées sur un appui vertical bien marqué ce qui donne une grande sécurité. Les manettes ne servant qu’au freinage il n’y a pas cette sensation de shifters fuyants des Shim. Le fonctionnement SRAM est plus bruyant, un peu « rustique » la montée est un peu floue, on passe facile 2 pignons au lieu d’un. Par contre, la descente est très précise et rapide, une petite impulsion sur la palette et la chaîne tombe franchement… super ! Sur le Shim. 105, il m’arrive souvent d’accrocher le levier de frein en poussant la manette pour monter un pignon ce qui neutralise le changement de vitesse, avec le mono plus de problème. J’ai un vélo monté avec un double 46X36 je préfère nettement le mono. Pas de recoupements de braquets, pas de frottements sur la fourchette avant, une seule manette de dérailleur, à l’usage ce n’est que du plaisir, je ne regrette vraiment pas. Sur parcours vallonnés je n’utilise pas le 36 alors je vais monter une 11X32 pour avoir le 15 dents qui me servira davantage. Je suis très satisfait des composants que j’ai choisis, c’est exactement ce qu’il me fallait. Quand au cadre… que dire… il est parfait. »

Merci beaucoup Guy pour ce retour, ce message et les photos.
Bravo!

Filled Under : Non classé